Développer son activité au retour en France

Nathanaëlle Bouhier-Charles est partie en famille en expatriation aux Etats Unis. Là bas, elle a découvert une méthode de communication avec les bébés par l’utilisation des signes...

Malgré son scepticisme de prime abord, elle adopte petit à petit ce mode de communication avec ses enfants, car elle se rend compte que cela leur amène un vrai bien être dans l’expression de leurs besoins avant le développement du langage parlé.

Le langage des signes pour les bébés est développé aux États-Unis depuis une trentaine d’années et des études ont démontré qu’il développe les capacités de communication précoce et favorise les échanges.

A son retour en France, Nathanaëlle se rend compte qu’il n’existe pas de ressources synthétiques pour permettre aux parents français ou au personnel des crèches de développer le langage des signes dans leurs relations avec les enfants.

JPEG - 23.1 ko

Elle se lance alors dans l’écriture de livres dans le domaine, et propose des formations dans ce cadre depuis quelques années.

C’est un bel exemple de transfert d’innovation grâce à un vécu à l’étranger. Son expérience en tant qu’expatriée lui a donc donné la possibilité de développer ce projet à son retour en France.

Il n’est pas rare que les expatriés découvrent des différences culturelles ou des pratiques nouvelles pendant leur vie à l’étranger. Ceci aboutit parfois à des idées de création d’entreprises ou de services qu’ils adaptent en France. C’est une véritable richesse qui offre à l’expatrié de retour dans son pays, la possibilité de s’exprimer et de vivre au travers de ses nouvelles connaissances.

Pour avoir plus d’informations sur l’activité de Nathanaëlle :

http://www.pourquoidocteur.fr/Artic...

http://www.nbouhiercharles.com/publ...

https://languedessignesbebe.com/int...

Pour être aidé dans la création de votre activité : Créer son activité

Virginie Jocteur Monrozier
Optimexpat - Mai 2016


Bilan de compétences expatrié, bilan de compétences à distance, bilan de compétences expatriation, création d’activité nomade, préparation au retour en France.


Témoignages Clients.

Optimexpat accompagne des expatriés partout dans le monde.

Mr B. C. Bilan de compétences à distance

Expatrié à Madagascar
Après une carrière de 15 ans, en tant que cadre dans le secteur humanitaire, qui l’a amené à changer de nombreuses fois de pays et de missions, B.C., a souhaité réaliser un Bilan de compétences pour préparer son futur professionnel, avec pour objectif de (...)
En savoir plus...

Céline M. Bilan de compétences à distance

Retour en France
Céline M. a un parcours de plusieurs années en expatriation. Elle a vécu dans des pays variés et eu autant de métiers que de lieux de vie. Son retour en France en 2017 lui a donné envie de faire le point sur l’orientation à donner à sa carrière. Son (...)
En savoir plus...

Sylvaine T. Bilan professionnel en expatriation

Expatriée en Finlande
Sylvaine T. a réalisé un Bilan professionnel avec Optimexpat en 2017, elle témoigne sur cet accompagnement : "Chercheuse en début de carrière, je suis partie travailler dans le Nord de l’Europe en 2015 dans une perspective temporaire. Deux ans plus (...)
En savoir plus...

Optimexpat : des solutions d’accompagnement professionnel à distance pour les expatriés !

Bilan de compétences, Préparation au retour en France, Accompagnement à la création d’entreprise.

  Suivez nous sur :      

News :

Les salons de l’emploi en France 2018

Travailler son réseau en revenant en France
Vous revenez en France après une expatriation et cherchez du travail ? Un des moyens de rencontrer les employeurs peut être de participer à des salons de l’emploi, ou des salons spécialisés dans votre domaine. Voici un lien vers la liste des (...)
En savoir plus...

Partenariat avec la Cellule Défense Mobilité

Accompagnement de conjoint de militaires
Cette année, Optimexpat a été missionné par le Ministère de la Défense, pour mener une mission d’accompagnement des conjoints de militaires qui reviennent en France après une période de vie à l’étranger ou dans les DOM-TOM. C’est donc avec plaisir que (...)
En savoir plus...